retour à la page de recherche
TATE - Thé & Café

Yinka Shonibare Cup and Saucer

Objet artistique en édition limitée

TATE 

Œuvre d'art de Yinka Shonibare

Plus d’informations

Article épuisé
  • Composition : Céramique
  • Dimensions : Hauteur: 8 cm Largeur: 14.5 cm
  • Code article :58010019AG
Livraison Temps Frais
Standard Livraison dans un délai de 4-6 jours ouvrés
EUR 9,50 GRATUIT MAINTENANT
Express* Livraison dans un délai de 2-3 jours ouvrés
EUR 25,00
Next Day Livraison garantie le jour ouvré suivant
EUR 30,00

*Pour la Corse, le délai de livraison peut nécessiter plus de temps.
Nous venons aussi retirer gratuitement vos retours : vous avez 7 jours à partir de la livraison pour suivre notre procédure de retour rapide et facile.
L'œuvre
Yinka Shonibare Cup and Saucer, de Yinka Shonibare. Tasse et sous-tasse. Service à thé en porcelaine fine. Édition limitée. L’artiste a utilisé une combinaison d’écritures et d’images anciennes issues des archives du Tate pour créer un service à la fois unique et précieux.
L'artiste
L'une des œuvres les plus célèbres de Yinka Shonibare est Nelson’s Ship in a Bottle, commandée pour le quatrième pilier de Trafalgar Square en 2010 (avec des textiles africains au lieu de la toile ordinaire, pour les voiles gonflées). Son héritage d'Afrique de l'ouest a été au cœur du travail de Shonibare depuis qu'il a commencé à exposer en 1988, quand il a pour la première fois utilisé des tissus teints à la cire néerlandaise, qui généralement se trouvent en Afrique occidentale, à la fois pour les œuvres murales (comme les pseudo-peintures) et pour les figures sculptées. Généralement perçus comme « authentiques », ces matériaux ont été utilisés par Shonibare comme un moyen de déconstruire les histoires plus complexes qui déterminent ces images, ainsi que d'autres, de l'ethnicité. Amalgamant la peinture, la sculpture, l'artisanat et la conception de costumes, son œuvre est impossible à classer en considérant la technique à elle seule. En 1999, il a été nominé pour le Citibank Photography Award en considération de Diary of a Victorian Dandy, vaguement basé sur A Rake's Progress de Hogarth. Dans ce travail, non seulement il réfléchit sur sa propre appartenance ethnique à une société multiraciale, mais il commente également les distinctions de classe, le goût répandu des anglais pour les drames en costume d'époque et la nostalgie britannique. Shonibare vit et travaille à Londres (né en 1962).
Haut de page