ROB PRUITT X YOOX

Migration Moving Blanket, 2018

Que Rob Pruitt ait exposé pour la première fois à la Leo Castelli Gallery en dit long sur ses postulats culturels et iconographiques. Castelli a été le mentor du Pop Art à son âge d’or, et c’est bien de là que découle l’imaginaire de Pruitt, artiste éclectique dont le trait distinctif est sans aucun doute l'ironie, instrument incisif de critique sociale et de dévoilement des dynamiques artistiques. Alors qu’auparavant le Pop Art tirait ses icônes de l’imaginaire populaire pour les transfigurer et les propulser parmi les chefs-d'œuvre éternels, le Pop Art est désormais partout et chaque objet est un contenant potentiel de sens éphémère.

C’est justement cette grande mystification sociale que Rob Pruitt dénonce continuellement avec une profondeur intense mêlée de férocité. Faisant preuve d’une redondance volontaire, Pruitt utilise tous les médias pour fouiller parmi les faibles fétiches contemporains et retrouver, tel un Indiana Jones de l’art, un sens perdu. Tableaux Ikea repeints, pandas sérigraphiés, dinosaures chromés, gribouillages thérapeutiques, codes-barres pour bibliographies de survie politique, réfrigérateurs anthropomorphes... Toutes les libertés que l’art du 20e siècle a conquises, de l’objet dada jusqu’à, précisément, l’icône Pop, ne doivent plus aujourd’hui être affirmées mais tout simplement utilisées, comme le fait Rob Pruitt avec maestria. Son regard désenchanté et cultivé s’étend de l'art à la sociologie, en passant par l’anthropologie, en une vision polymorphe qui donne naissance au projet

“Migration Moving Blanket, 2018”. Créé en exclusivité pour YOOX, c'est un projet au sein duquel Pruitt affronte la question complexe des migrations comprises comme phénomène à la fois naturel et social

décorant des couvertures produites industriellement d’applications d’oies sérigraphiées, l’oiseau migrateur par excellence, stylisées et transformées en motifs géométriques inspirés des pixels numériques et des traditions d’ornement des courtepointes. Des pièces peu nombreuses mais uniques, toutes différentes les unes des autres, uniques comme les histoires des personnes qui n'ont pas d’autre choix que d’abandonner leur pays et s'installer ailleurs, avec leur lot d’appréhensions et d’espoirs pour l’avenir.

MOVING TO CANADA : LE VOYAGE

 

Presque 650 km séparent New York de la frontière canadienne : YOOX les a parcourus en recréant un déménagement américain typique.
Un pick-up, un fauteuil enveloppé dans la « Migration Moving Blanket » de Rob Pruitt et un voyage suggestif, métaphore du concept de migration.

New York, début du voyage,
à 650 km de la frontière canadienne.

Egremont Plain Rd, Great Barrington, MA, États-Unis,
à 480 km de la frontière canadienne.


ROB PRUITT
L'ARTISTE

©ROE ETHRIDGE

Artiste intense et éclectique, Rob Pruitt explore les objets en deux et trois dimensions avec une agilité déconcertante entre chaque support d’expression. Né en 1964 à Washington, D.C. et issu d'un point de vue artistique dans les années 90 du duo Pruitt Early, il vit et travaille actuellement à New York, et est représenté par la Gavin Brown’s Enterprise et Galleria Massimo De Carlo. Diplômé du Corcoran College of Art and Design de Washington et de la Parsons School of Design de New York, l’artiste a participé à certaines des expositions les plus prestigieuses au monde, avec des œuvres personnelles exposées à la Kunsthalle de Zurich en 2018, au Museum of Contemporary Art de Détroit en 2015, à l’Aspen Art Museum en 2013, au Dallas Contemporary en 2011, ainsi qu’à des expositions collectives à la triennale de Yokohama au Japon en 2017, à la Tate Modern à Londres, au musée Punta Della Dogana/Palais Grassi à Venise, au musée Guggenheim de New York en 2009 et encore au Musée d'art contemporain de Los Angeles en 2013.

DÉCOUVRIR

REVENIR EN HAUT